La bulle

Même en ayant un talent inné pour les tournois, atteindre le stade des prix peut être plus difficile qu'on le pense. Dans cette rubrique : nous allons vous aider à faire en sorte de ne pas rentrer chez vous les mains vides, en abordant notamment les points pratiques suivants :

La bulle de A à Z

Tous les tournois ont une bulle, c'est-à-dire le moment juste avant les places payées. Si les 10 premiers joueurs gagnent des prix et que vous finissez onzième, vous êtes la bulle, ce que fait de vous le joueur le mieux placé parmi ceux qui repartent sans rien. Ce n'est évidemment pas ce que vous recherchez, mais la bulle peut être une place délicate et vous aurez besoin d'utiliser votre tête si vous voulez en sortir.

Stratégie de base de la bulle

La plupart du temps, la stratégie de la bulle relève du sens commun : tenez bon et attendez que les autre joueurs se fassent éliminer avant vous. Le temps que vous pourrez tenir à ce rythme et le degré d'amusement vous pouvez atteindre tout le temps que vous adopterez ce comportement dépendent de votre nombre de jetons (en comparaison avec celui des autres joueurs) et du montant des blinds, qui augmente constamment.

Si votre nombre de jetons est égal à 10 blinds ou moins, vous avez le choix entre tout miser ou vous coucher. En d'autres termes, si la main ou la position sont bonnes, engagez votre argent pour en tirer profit, ou couchez-vous pour éviter les ennuis. Votre objectif est de récupérer des blinds et de piquer des jetons quand vous le pouvez, sans entrer dans des confrontations risquées.

Haut, milieu ou bas ?

Lorsque vous êtes la bulle, établir une comparaison entre votre nombre de jetons et celui des autres joueurs autour de la table et adapter votre jeu en conséquence compte plus qu'à aucun autre moment.

Si vous êtes en bas de l'échelle...

Si vous êtes short stack, il ne reste qu'un certain nombre de mains avant que les blinds ne vous éliminent. Donc, si vous êtes en bonne position ou que vous avez des cartes raisonnablement bonnes, vous devez avancer et saisir l'occasion qui se présente. Vous devez ensuite essayer de prendre pour cible, si vous le pouvez, le joueur qui, après vous, a le plus petit nombre de jetons. Celui-ci ne voudra pas vous affronter et prendre le risque de finir lui-même dans la bulle, ce qui vous donne l'avantage.

Si vous êtes au milieu de l'échelle...

Dans ce cas de figure, vous devez à la fois liquider les joueurs qui ont peu de jetons et éviter les joueurs qui en ont beaucoup et qui essaieront de faire la même chose avec vous.

Si c'est vous qui avez le plus de jetons...

C'est à partir du big stack que vous pouvez commencer à vous amuser. Si vous avez beaucoup plus de jetons que les autres joueurs (et que leur nombre de jetons est inférieur à 10 grosses blinds), vous pouvez commencer à miser avec tous les types de mains, puisqu'ils ne voudront pas vous suivre.

Et si vous êtes vraiment très loin devant...

Vous pouvez plus ou moins commencer à miser tous vos jetons quel que soit le moment où les joueurs se couchent. Vous resterez le chip leader même si vous perdez (ce qui veut dire que les autres joueurs préfèreront attendre que l'un des short stacks s'effondre plutôt que de vous affronter). Vous n'aurez ensuite qu'à continuer à augmenter vos nombre de jetons jusqu'à ce que la bulle éclate, moment auquel vous serez bien parti pour continuer et gagner.

Comment la valeur de vos jetons change

La bulle a ceci d'intéressant que la valeur des jetons n'est pas la même pour tous. En fait, leur valeur peut augmenter ou diminuer au fur et à mesure du jeu.

Disons que 10 joueurs intégrent un tournoi à 10 $ de cave à l'issue duquel le gagnant reçoit 50% du prize pool. Si vous gagnez, vous récolterez tous les jetons (d'une valeur de 100 $ au début du jeu), mais vous repartirez avec 50 $. Le joueur en troisième position peut repartir avec 20 $, même s'il n'a que la moitié du nombre de jetons avec lequel il a commencé (ce qui n'est pas mal).

Pensez-y. Moins la valeur d'un jeton est élevée, plus vous en aurez, ce n'est pas catastrophique si vous en perdez une partie pour avoir l'occasion d'éliminer quelqu'un.

Ce que vous feriez

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la bulle, nous allons tester vos connaissance à l'aide de quelques scénarios basiques.

Q. Il ne reste que quatre joueurs à la bulle et tout le monde a plus ou moins le même nombre de jetons (environ cinq fois la grosse blind). C'est à votre tour de jouer avec 2-7 offsuit à la petite blind. La grosse blind, pour autant que vous le sachiez, est un joueur très costaud. Devez-vous vous coucher ou tout miser ?

R. Tout miser, bien sûr. C'est un peu une question piège, puisque la main n'a pas d'importance. Le point le plus important, c'est que la grosse blind comprend comment jouer la bulle. Lorsque les blinds sont aussi hautes et les chances d'être suivi aussi basses, vous devez foncer. En particulier si, suite à votre action, c'est vous qui avez le plus grand nombre de jetons et que vous êtes dans la meilleur position pour gagner plus.

Q. Une autre partie, quatre autres joueurs à la bulle. C'est vous qui avez le bouton avec des jetons valant dix fois la grosse blind. Deux adversaires aux blinds en ont la moitié. Le joueur qui a le plus de jetons "under the gun" (qui se trouve juste après les blinds) a le triple de vos jetons. Il a souvent tout misé et il continue à le faire. Vous avez as-roi. Devez-vous vous coucher ou suivre ?

R. Vous coucher. En fait, dans cette situation, vous devez coucher toutes les mains, sauf as-as, roi-roi ou reine-reine. Statistiquement, as-roi n'a que 3040% de chances de devenir une bonne main, ce qui pourrait être bien dans d'autres situations, mais l'un des shorts stacks étant sur le point de perdre la partie, il serait bête de miser. Nombreux sont les joueurs qui commettent ce type d'erreurs. N'oubliez pas que, dans la bulle, les règles qui s'appliquent sont différentes.

Q. Vous avez le bouton contre trois autres joueurs, et vous avez peu de jetons (environ quatre fois la grosse blind) et une main avec une reine et un 6 de la même couleur. Le chip leader (qui a plus de deux fois plus de jetons que vous) se couche, vous laissant face à la petite blind et à la grosse blind, qui sont en avance sur vous, mais pas tant que ça. Devez-vous vous coucher ou tout miser ?

R. Tout miser. Reine-6 n'est peut-être pas la meilleure main qui soit, mais elle est au-dessus de la moyenne, alors vous devez la prendre. Si vous vous couchez, vous affronterez probablement le joueur qui a le plus de jetons la prochaine fois (et ce n'est pas du tout ce que voulez). Et vous ne pouvez pas vous permettre de repasser pas les blinds. Dans ce cas de figure, vos rivaux ne vont pas suivre à moins d'avoir quelque chose de spectaculaire. Il est temps de croiser les doigts et d'espérer prendre la tête du tournoi.