le jeu d´argent est interdit aux mineursbwinfr-topDisclaimer_523x60_fr_3
Close

Comment jouer au poker

Les side pots au poker ("pots extérieurs" ou "pots annexes")

Ce que vous allez apprendre :

  • Ce qu'est un pot annexe (side pot) vide
  • Les raisons pour lesquelles les gens pensent que vous ne devez pas miser dans un pot annexe vide
  • Les moments où vous devez miser et ceux où vous devez checker

C'est l'une des premières choses que vous apprenez lorsque vous participez à un tournoi de poker : ne pas miser dans un pot annexe vide.

Les gens disent que si vous et un autre joueur voyez le flop lorsque un troisième joueur mise tout, vous ne devez normalement pas miser, parce qu'il est plus important d'éliminer le joueur all-in que de gagner quelques jetons de plus.

Cette conviction est devenue une idée fausse commune du poker. En fait, il existe de nombreuses situations au cours desquelles il vaut mieux miser que de tenter d'éliminer le troisième joueur. Nous allons examiner certaines situations dans lesquelles il est bien de miser dans un pot annexe, et d'autres dans lesquelles il vaut mieux s'accrocher à vos jetons.

Quand ne pas miser

Parlons d'abord des situations dans lesquelles cette idée reçue est vraie. C'est-à-dire lorsque vous ne devez pas miser dans un pot annexe vide.

Première situation : vous en êtes à la bulle d'un tournoi ou à un moment où la somme d'argent mise en jeu est sur point d'augmenter soudainement et de manière significative. Dans ces cas-là, votre premier objectif est d'éliminer des joueurs, et ce parce que vous faites de l'argent à chaque fois qu'un joueur est éliminé.

Imaginez par exemple que vous êtes dans un tournoi où il y a 27 places gagnantes et où il reste 28 joueurs. Le joueur en 27e place reçoit 10 000 $, alors que le joueur en 28e place n'obtient rien.

Si deux de ces joueurs, dont vous, sont dans le pot et qu'un autre joueur mise tout, vous devez faire le nécessaire pour éliminer ce dernier.

Cela veut généralement dire qu'il faut jouer la main sans plus miser jusqu'à l'abattage pour avoir le plus de chances possible d'éliminer le troisième joueur (si votre main n'élimine pas ce joueur, la main de votre adversaire pourrait s'en charger). Donc, en général, vous ne miseriez qu'une main de poker très forte comme un brelan, une quinte ou une couleur (des mains qui remportent virtuellement le pot à coup sûr).

Si le troisième joueur est éliminé, vous récoltez 10 000 $ en argent réel. Mais si vous aviez misé, vous n'auriez peut-être pas éliminé le joueur (et vous auriez risqué d'être éliminé à la bulle vous-même). Évidemment, cette alternative est coûteuse au long terme et vous devez l'éviter.

Il y a bien sûr des situations au cours desquelles vous ne devez pas miser et devez au contraire essayer d'éliminer des joueurs.

Toutefois, la grosse erreur que commettent beaucoup de joueurs est d'appliquer ce conseil à toutes les situations de tournoi, au lieu de les appliquer à certaines situations spécifiques. Ils considérent cette recommandation comme un conseil général parce qu'ils ne comprennent pas pleinement le concept sous-jacent.

Quand miser

Prenez la même situation, mais avec 500 joueurs, et cette fois encore 27 places gagnantes. Dans ce cas, éliminer un joueur n'a presque aucune valeur : il n'y a pas d'augmentation impressionnante du montant du pot ou de différences significatives au niveau des prix dont vous devriez vous inquiéter. Si vous éjectez quelqu'un, c'est bien, mais il restera encore 472 joueurs à éliminer avant que vous n'arrivez à faire vraiment de l'argent.

Par conséquent, vous devez jouer ce qui a sans doute le plus de valeur à ce moment-là (votre équité globale dans le tournoi n'est pas encore importante). Cela signifie souvent que vous devez protéger votre main en misant, qu'il y ait un pot annexe ou pas.

Prenons un exemple :

  • Les blinds sont à 100/200, et le joueur A relance en misant tout pour 1 500. Tout le monde se couche jusqu'à vous, qui êtes au bouton, et vous suivez avec as♣ reine♠. La grosse blind suit aussi, amenant le pot à 4 600.
  • Reine♣ 9♥ 8♥ sont tirés au flop, ce qui vous permet d'obtenir la meilleure paire avec le meilleur kicker. Une belle main. La grosse blind check. N'oubliez pas que le joueur A est toujours all-in.
  • C'est maintenant à vous. La situation actuelle implique que, si la partie en était à la bulle, vous checkiez, sans aucun doute. Cela ne vous dérangerait pas trop que la grosse blind ait quelque chose comme as♥ 10♥ et fasse une couleur ou une quinte, parce que, au moins, le troisième joueur serait parti et vous vous seriez fait un peu d'argent réel.
  • Toutefois, au début d'un tournoi, vous devez presque toujours miser. À ce stade du jeu, il est bien plus important de gagner le pot à 4 600 que d'éliminer le joueur all-in, et vous seriez énervé si vous laissiez votre adversaire faire une couleur ou une quinte et gagner la main gratuitement.
  • Par conséquent, vous devez protéger votre main en faisant une mise d'un montant convenable et faire payer votre adversaire pour avoir ce tirage.
  • La plupart des joueurs ne misant généralement pas lorsqu'il n'y a pas de pot annexe et qu'un joueur est all-in, soyez conscient que si l'un de vos adversaires vous suit dans cette situation, il aura rarement une main faible. Si quelqu'un vous suit sur un tableau qui n'offre pas de perspectives, comme reine♣ 7♥ 2♦, vous devez ralentir contre certains adversaires. Si quelqu'un vous suit sur un tableau avec un potentiel de tirage important et qu'il y a un tirage, vous devez faire très attention.

Comme vous le voyez, jouer au poker n'est pas aussi simple que certains voudraient le faire croire. Il ne faut pas suivre les conseils génériques du type "Ne misez pas dans un pot vide dans un tournoi de poker" au pied de la lettre, alors la prochaine fois que vous entendez Capitaine Casino et son armée dispenser des leçons de ce genre à la table de poker, réfléchissez plus en détail à ce qu'ils disent. Tâchez de déterminer si les concepts qui soutiennent le discours sont corrects (et pourquoi) avant de les appliquer vous-même. Ainsi que le montre cette règle, l'idée reçue n'est pas toujours fiable.